Au sein du vaste plateau hesbignon, dominé par les grandes cultures intensives et stériles, la réserve naturelle des Tournants constitue un véritable refuge pour la biodiversité. Elle s’inscrit dans la vallée de la Bacquelaine, un affluent de la Petite Gette. Ses nombreux méandres ont donné naissance au toponyme dont la réserve tire son appellation. La vallée était jadis occupée par des prairies de fauche. Rendue peu accessible suite à la construction de la ligne de chemin de fer reliant Perwez à Landen, elle fut abandonnée puis progressivement recolonisée par un boisement spontané.

Retour d’une végétation rase

Lors de la récente pose d’un collecteur d’eaux usées, les nombreux abattages d’arbres ont remis le sol en lumière, ce qui a permis à la végétation herbacée de sortir de sa torpeur. Suite à cela, une mosaïque de milieux herbacés fort intéressants se sont développés, tantôt typiques des sols alluviaux gorgés d’eau, tantôt liés aux affleurements secs et ensoleillés de tuffeau, cette pierre calcaire exploitée localement pour la construction. Outre une flore diversifiée, de nombreuses espèces animales ont pu profiter de cette mise en lumière. C’est le cas notamment de l’orvet fragile, fort rare en Hesbaye. Ce petit lézard sans pattes, que l’on confond souvent à un serpent, apprécie les lisières ensoleillées.

Projets nature et tourisme doux

Cet intérêt biologique retrouvé a incité la Commune de Lincent, propriétaire des lieux, à confier le site à Natagora. Depuis 2013, la réserve est donc gérée en vue de maintenir le milieu ouvert. En plus de la fauche avec exportation du foin, quelques espèces végétales invasives, dont le Solidage glabre, nécessitent des opérations d’éradication. Depuis peu, les volontaires sont épaulés dans leur travail de gestion par un agriculteur local, et des projets de plantation de haies et de creusement de mares sont en préparation. Les Tournants sont longés par une ancienne voie de chemin de fer convertie en RAVeL. Facilement accessible, ce chemin de balade offre au promeneur de nombreux points de vue, lui permettant d’admirer les richesses de la réserve… sans la déranger.

Comment s'y rendre

© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Xavier Castiaux
© Photo : Xavier Castiaux
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals
© Photo : Didier Goethals

Partagez ce contenu :